Je n’ai jamais parlé de mon travail à mes enfants | 4 juillet 2020

➡ Voir plus

           

Merci d'utiliser la formulaire suivante pour signaler le contenu ou un bug:

Publicité:

Je n’ai jamais parlé de mon travail à mes enfants. Je n’ai jamais voulu qu’ils aient honte de savoir ce que leur père faisait comme travail. À chaque fois que ma petite fille me demandait avec sa douce voix : «  Papa, que fais-tu pour gagner ta vie ?». J’avais l’habitude de lui répondre : « Chère Marie, je travaille dans un bureau.» J’étais heureux qu’elle n’ait pas posé beaucoup de questions. En réalité, j’étais un ouvrier. J’avais l’habitude de nettoyer les gouttières de la ville. Chaque jour avant de rentrer à la maison, j’avais l’habitude de prendre un bain dans des douches publiques, donc ils n’avaient pas le moindre doute de ce que je faisais en réalité. Je voulais envoyer mes filles aux meilleures écoles de la ville. Je voulais qu’elles se tiennent avec dignité devant les autres élèves et parler avec fierté de la profession de leur père. Je ne voulais pas que les autres se moquent d’elles en sachant que leur père était un balayeur de rue. Je ne voulais pas que les gens les méprisent comme ils le font avec moi. Les gens ne ratent jamais l’occasion d’humilier les personnes comme moi et leurs enfants. Je m’étais donné la promesse de dépenser le moindre centime de mes gains pour mieux les instruire. Je ne m’étais jamais acheté un nouveau vêtement, je préférais dépenser de l’argent pour leur acheter des livres. Je voulais qu’elles respectent ce que je faisais pour elles parce que je donnais du mieux que je pouvais.

La veille du dernier délai pour l’inscription de ma fille à l’université, je ne pouvais pas m’arranger pour payer ses frais d’inscription, je ne pouvais pas travailler ce jour-là. Je suis resté assis à côté d’un tas d’ordures, la tête en bas, essayant de cacher mes larmes. Tous mes collègues travaillaient mais…

Publicité:
Publicité: