Ce voleur a cru qu’on a essayé de l’arnaquer (à méditer) | 4 juillet 2020

➡ Voir plus

           

Merci d'utiliser la formulaire suivante pour signaler le contenu ou un bug:

Publicité:

Une fois, il y avait un fermier qui vendait régulièrement du beurre à un boulanger. Il y avait une sorte de relation basée sur la confiance entre eux. D’ailleurs le fermier faisait toujours affaire avec le père du boulanger depuis bien des années.

Un matin, le boulanger a décidé de peser le beurre que le fermier venait de lui apporter pour voir s’il avait obtenu la quantité exacte qu’il avait demandé et pour tester la bonne foi du fermier par la même occasion.

Malheureusement, le boulanger a découvert que c’était loin d’être la quantité demandée et il a conclu que le fermier était en effet un voleur.

Il a donc décidé de le poursuivre en justice pour vol et tricherie.

Le juge a demandé à l’agriculteur s’il utilisait une mesure quelconque pour peser le beurre avant de le vendre aux autres. Le fermier a répondu : « Votre Honneur, je suis un agriculteur primitif. Je n’ai pas de balance et je n’utilise aucune mesure appropriée, mais je possède une échelle à suspendre. »

Le boulangé s’est levé en criant : « Vous avez écouté ce qu’il a dit votre honneur? Il a tout avoué ! Cet homme nous a arnaqué mon père et moi pendant des années et aujourd’hui, il avoue. Que justice soit faite votre Honneur ! C’est un voleur et un escroc ! »

Le juge était surpris et très étonné. Il a dit en s’adressant au fermier : « Alors comment pesez-vous le beurre avant de le vendre ? Comment savez-vous que c’est la bonne quantité? »

Le pauvre fermier a répondu : « Votre Honneur je…

Publicité:
Publicité: