fbpx
Après la mort de son mari, elle s’est rendu compte de son erreur | 19 décembre 2020

Il y avait un homme qui aimait beaucoup sa femme. L’homme donnait à sa femme tout ce qu’il pouvait mais elle n’a jamais apprécié. Il n’était pas riche, mais il partageait tout ce qu’il avait avec elle et leurs trois enfants. Quand il lui achetait des vêtements, la seule chose qu’elle disait c’est que son mari remplissait son devoir du chef de la famille, elle ne le remerciait jamais.

Le jour de son anniversaire, il lui a offert une robe et en réponse, la femme s’est moquée de lui car la robe était de mauvaise qualité, mais c’est tout ce qu’il pouvait se permettre. Pourtant, l’homme lui souriait tout le temps et lui disait : « Un jour, je deviendrai riche et je t’achèterai toutes les choses chères dont tu as besoin mon amour. »

La femme n’appelait jamais son mari pour avoir de ses nouvelles ou demander s’il allait bien, elle ne lui téléphonait que si elle avait besoin de quelque chose, et si jamais il refuse sa demande, elle pouvait se disputer avec lui pendant des jours et ne plus lui adresser la parole.

Annonce:

Un soir, en revenant du travail, l’homme a acheté 1kg de viande et voulait surprendre sa femme. Dès qu’il est arrivé à la maison, il lui a montré le paquet et s’attendait à ce qu’elle prépare un délicieux dîner pour les enfants.  Mais dès qu’elle l’a vu, elle a crié : « Tu penses que t’es un homme ? Quel mari, à part toi, rentrerait chez lui avec un seul kilogramme de viande, sans penser à ramener quoi que ce soit d’autre avec !? Tu ferais mieux de laisser tomber, tu n’es bon à rien de toute façon ! » Elle a ensuite pris le paquet et l’a jeté dans la poubelle.  Le mari se sentait mal, mais il n’a jamais laissé tomber son amour pour elle.

Un jour, il a ressenti une douleur horrible dans son pied gauche, puis une tumeur est apparue sur le pied et n’a pas arrêté de grandir tout en devenant de plus en plus douloureuse.

Des mois plus tard et dès que ses moyens lui ont permis, il est allé à l’hôpital et c’est là qu’on lui a diagnostiqué un cancer. L’homme était pauvre et ne pouvait donc pas avoir de meilleurs soins médicaux.  Bien que malade, il a fait tout ce qu’il pouvait pour continuer à subvenir aux besoins de sa famille. Deux ans plus tard, son état s’est aggravé et il a été placé dans une unité de soins spéciaux, il a été opéré et on lui a amputé le pied. Malheureusement, c’était trop tard, le cancer avait déjà affecté d’autres parties du corps.

Deux mois plus tard, il a rendu son âme…

Annonce:

Annonce:
Annonce:
Fermer
PARTAGEZ CE POSTE AVEC VOS AMIS:
ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER:
SUIVEZ-NOUS:
Fermer