Vivre avec une femme malade est un enfer ! | 19 juin 2020

➡ Voir plus

           

Merci d'utiliser la formulaire suivante pour signaler le contenu ou un bug:

Publicité:

Entre boulot et maison, j’avais l’impression que ma vie n’avait plus aucun sens.

Quand mes amis ou mes collègues du travail m’invitaient pour aller au restaurant, je refusais toujours parce que je devais rentrer à la maison pour prendre soin de ma femme.

Un jour, j’ai accepté l’invitation d’une collègue, j’avais besoin de sortir, j’avais le droit de m’amuser aussi.

Après cette soirée-là, je me suis rendu compte de toutes les bonnes choses que la vie pouvait m’offrir et que je ratais pendant que je restais à la maison avec ma femme.

Et depuis, je ne pensais qu’au divorce.

J’en ai parlé à mes parents mais ils n’étaient pas d’accord, ils m’ont dit que je n’avais pas le droit de quitter ma femme au moment où elle a le plus besoin de moi.

Ils m’ont dit que je devais me mettre à sa place pour mieux comprendre ce qu’elle vivait au quotidien.

Il est vrai que si j’étais à sa place, je n’aimerais pas qu’elle me quitte !

Alors, j’ai décidé de prendre encore plus soin d’elle, de l’aider à aller mieux, de la motiver et de la soutenir mentalement.

Quelques mois plus tard, elle a repris sa confiance en elle, elle a réussi à quitter son fauteuil roulant.

Maintenant, je l’aide à faire son premier pas et nous avons tous les deux la volonté d’aller de l’avant.

Les médecins disent que c’est un miracle et que ma femme pourra remarcher un jour toute seule sans l’aide de personne.

Publicité:
Publicité: